Chère Marie-Rose et sa petite elna



je suis vraiment heureuse de la retrouver,
aujourd'hui je l'ai époussetée,
je l'avais laissée de côté pendant longtemps, 
j'en avais une plus neuve, 
mais maintenant qu'elle est partie prendre ses fonctions dans le nouvel atelier,
à 1 km de la maison, 
la petite elna de Marie-Rose est toujours là,
elle va reprendre du service,
et je ne sais pas trop pourquoi,
ça me réconforte doucement,
ça me fait vraiment plaisir,

j'ai fait avec elle mes premiers points,
sous le regard de Marie-Rose,
moi, j'avais 20 ans et je prenais des cours de couture dans des ateliers du soir,
des cours très classiques,
jupe droite, pantalon ...
des premiers pas très contraints, pas inventifs, et un peu décourageants,

mais j'avais quand même envie de coudre,
et de gagner la liberté en apprivoisant une machine,

Marie-Rose avait sa petite elna,
elle l'avait achetée plus de 20 ans plus tôt,
elle avait décidé d'arrêter de travailler pour s'occuper de son petit numéro 3,
et de ses numéro 1 et numéro 2 déjà plus grands,
et s'était dit qu'alors elle cuisinerait, 
confectionnerait, profiterait,
apprendrait des tas de nouvelles choses ...
dont la couture,
pour faire de beaux habits à ses petits ...

séjournant donc chez Marie-Rose, et avec son aide,
pas complètement découragée par mes premières expériences,
je me suis lancée dans un projet AM-BI-TIEUX :
une robe pour ma grand-mère Séraphine,
une robe un peu patronnée, un peu inventée,
marron à petites fleurs,
une robe un peu droite, 
et finalement un peu sac,

mais ma grand-mère l'a portée quand même !
et moi, j'avais fait mes premiers points comme j'aime,
en compagnie aimante et bienveillante,

plus tard, quand Marie-Rose n'a plus été là,
sa petite elna est devenue la mienne,
et c'est bien, 
parce qu'elle est toujours un peu avec nous,
et nous pouvons coudre avec elle ...

et puis, je suis sûre qu'elle aurait aimé ce que je fais,
parce qu'elle aimait que la création prenne de la place dans la vie,

sa petite elna me le rappelle,
et ça fait du bien quand j'hésite,

la petite elna est bien robuste, 
elle est en métal, 
j'aime ce côté un peu lourd, bien posé, que n'ont pas les machines récentes,
et puis j'aime bien ce "made in Switzerland",
ça fait un peu wonderland,
c'est plein de promesses,
ça me fait rêver ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire